une-vitalite

Les réflexes vitalité et anti-morosité

Sous l’influence des conditions climatiques de saison, les premiers signes de fatigue et de baisse de moral pour les plus sensibles commencent à se manifester.
Puisqu’il ne nous est pas possible de ralentir notre activité comme le fait la Nature, voici des astuces pour préserver, ou, si besoin, stimuler sa vitalité, éviter les coups de blues et profiter pleinement de la belle saison automnale.

Aller au contact des éléments naturels et des animaux : nous n’en n’avons pas toujours assez conscience, mais nous appartenons nous-mêmes à la Nature. Nous reconnecter à elle en allant nous promener dans une forêt, en montagne, en bord de mer… est la meilleure façon de se ressourcer et de se revitaliser. Les animaux sont aussi de puissantes sources d’énergie positive

Bouger : une activité physique régulière réduirait de 65% la sensation de fatigue er augmenterait de 10% le niveau d’énergie !
Explications : le sport stimule la production de sérotonine (laquelle régule l’humeur et prévient l’apparition de la fatigue) et d’endorphine, célèbre hormone du bien-être, tout en protégeant contre les infections. De façon globale, le sport participe au bon fonctionnement de l’organisme, améliore l’oxygénation et par conséquent, booste l’énergie, améliore la qualité du sommeil en limitant les réveils pendant la nuit et en permettant de se lever en forme.
L’idéal ? Alterner activités d’endurance (running, marche sportive, natation), activités sollicitant la coordination des mouvements et qui sollicitent l’organisme dans sa globalité.

sport

Faire confiance à des valeurs sûres en matière de remèdes naturels :
- L’échinacée : LA plante de l’hiver, best of des magasins bio en fin d’année pour renforcer les défenses naturelles. Elle est assimilée à un anti viral naturel et est reconnue pour diminuer la durée et l’intensité du rhume. Elle se décline sous différentes formes : extrait de plantes fraîches en flacon, comprimés, spray pour la gorge, bonbons, hot drink (une sorte de grog)…
- L’extrait de pépins de pamplemousse ou EPP pour les intimes : un grand classique pour prévenir et traiter les coups de froid, infections des voies respiratoires, rhume, sinusite et pour renforcer l’immunité de façon globale. L’EPP est proposé sous forme liquide en flacon ou en comprimés, plus pratiques en déplacement.
- La propolis : un bouclier naturel issu de la ruche dotée de vertus thérapeutiques (antiseptiques, antibactériennes et antioxydantes) grâce à sa grande richesse en flavonoïdes.

Se passer les mains ou les pieds à l’eau froide (ou si on s’en sent capabale, prendre une douche écossaise) : l’application d’eau froide, perçue comme un stress par l’organisme, entraîne une réponse nerveuse avec la production de noradrénaline et d’adrénaline et stimule les glandes endocrines, surtout les surrénales, siège de la vitalité. Le corps réagit en produisant de la chaleur (à condition que la personne sur laquelle elle est appliquée ait les capacités réactionnelles suffisantes pour cela). Le froid est donc revitalisant et tonifiant.

Se préparer des snacks à base de fruits secs et / ou oléagineux pour les petits creux qui sont le plus souvent anxiogènes mais aussi liés à la fatigue : seuls ou sous forme de mélanges à acheter tout prêts au rayon vrac des magasins bio ou à composer soi-même selon ses goûts. Amandes, noisettes, noix, raisins secs, bananes séchées, abricots, figues, baies de goji… le choix ne manque pas pour faire le plein de fibres, vitamines B, magnésium, calcium…

Porter des vêtements ou accessoires aux couleurs vives et chaudes : jaune, orange, rouge, fuchsia… Ou porter des bijoux comme des boucles d’oreilles qui donnent un coup d’éclat immédiat, ou encore un ras de cou.

Boire des jus de légumes : non agressifs pour les intestins sensibles, ils régénèrent les muqueuses intestinales (rappelons que l’intestin est aussi le siège de l’immunité), apportent des substances antioxydantes et de l’énergie vitale à condition d’être bio et de ne pas avoir été chauffés. A acheter tout prêt ou à fabriquer soi-même à l’extracteur. Pour en savoir plus, reportez-vous à nos articles Un bon coup de jus et Les jus de légumes et fruits 100% pur bien être

Stimuler les glandes surrénales : comme leur nom l’indique, elles se situent au-dessus des reins. Ce sont elles qui produisent le cortisol, hormone de l’éveil dont la sécrétion est maximale vers 4h du matin. Pour les réveiller, il suffit de les masser, ou plutôt de les tapoter avec le dos des mains pendant quelques secondes. Pour encore plus de résultat, on peut en plus utiliser de l’huile essentielle d’épinette noire ou bleue aux propriétés toniques, anti-infectieuses et énergétiques.

S’exposer le plus possible à la lumière du jour dès que le soleil pointe ses rayons car la diminution de l’ensoleillement en fin d’année et la grisaille liée à l’hiver entraînent souvent des coups de blues. Même s’il existe un large choix de lampes de luminothérapie, rien ne remplace la lumière naturelle !

velo

Se sentir bien grâce à l’olfactothérapie, laquelle consiste à utiliser les huiles essentielles par voie olfactive pour agir sur les émotions, les sensations, les souvenirs. En effet, l’odorat est relié au cerveau limbique, siège des émotions et des souvenirs.

Et aussi….
Penser à soi et à ses proches : plus on est stressé, moins on fait attention à soi. Avoir des proches sur qui on peut compter joue un rôle essentiel dans l’immunité.

Savourer la vie : en cas de stress, on secrète du cortisol et de la noradrénaline, lesquels affaiblissent le système immunitaire. En cas d’anxiété ou tension intense, le mieux est de sortir se promener, de préférence en pleine nature, de faire du sport, de danser, aller voir un film ou une exposition…

danse

Trouver du sens dans ce que l’on fait, lister ses passions, être en phase avec soi-même, fidèle à ce que l’on est profondément. Sans motivation et sans valeurs, comment avancer ? 

Les ennemis de la forme et de la vitalité :
Des nuits de moins de 6 h.
Les régimes pauvres en protéines et en glucides qui génèrent des carences.
Les aliments industriels riches en sucres rapides, additifs, colorants de synthèse, édulcorants… et pauvres en nutriments essentiels.
Le tabac : très délétère pour les voies respiratoires.
Les infections mal soignées : elles fragilisent l’organisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>