La gamme Mixa bio

Ayant vu plusieurs fois la publicité de la nouvelle gamme Mixa bio, j’ai décidé de voir ce que cette marque nous avait concocté. Etait-ce une véritable gamme bio ou juste un coup marketing ? Eh bien, j’ai eu la réponse…

La gamme se compose de 3 produits : deux soins de jour en fonction de son type de peau, et un soin de nuit. Chacun de ces trois produits est basé sur un complexe de deux plantes : thé vert et huile d’abricot pour les peaux sèches à très sèches, thé vert et raisin pour les peaux normales à mixtes, thé vert et vigne rouge dans le soin de nuit.

Mixa bio hydratant protecteur Mixa bio nourrissant protecteur

J’ai commencé par tester les textures des deux soins de jour : et à ma grande surprise (enfin, pas si surprise que ça…), les textures sont identiques, fluides, légères, à pénétration rapide, et assez proches des textures de cosmétiques conventionnels. Le parfum est également assez similaire pour les deux produits. Léger et légèrement floral, mais qui ne m’a pas transporté dans un verger en fleurs pour autant !

Suite à ces premières constatations, j’ai regardé la composition, et j’ai eu l’explication à la si grande similarité observée entre les deux crèmes.

Voyez vous-même : les compositions des deux soins de jour – le soin hydratant protecteur pour peaux normales à mixtes et le soin nourrissant protecteur pour peaux sèches à très sèches – sont quasiment identiques ! A tel point qu’il est difficile de savoir quelle composition correspond à quel produit…

Compo-Mixa-Peaux-mixtes Compo-Mixa-Peaux-seches

En y regardant de plus près, la gamme n’a de bio que le nom. Car, mis à part de l’huile de noyau d’abricot (mise en avant dans le soin peaux sèches, mais présente dans les deux produits), du beurre de karité, un peu d’aloe véra et les extraits de thé vert et de raisin (pour le soin peaux normales), pour respecter les critères du cahier des charges, tous les autres ingrédients sont d’origine naturelle. Vive les huiles estérifiées ! Ca ne m’a donné aucune envie de tester le soin de nuit. D’ailleurs, je me demande ce que ces soins apportent aux peaux sèches ou normales étant donné les compositions quasi-identiques et pauvres en ingrédients végétaux de qualité…

C’est peut-être une gamme certifiée bio par Ecocert et estampillée Cosmébio, et plus de 10% d’ingrédients bio, ce n’est pas ce que j’appelle une gamme bio, mais plutôt une gamme naturelle. Pour être positive, c’est toujours mieux que des produits conventionnels…

6 Commentaires

  1. lunazen
    10 janvier 2010 at 17 h 01 min · Répondre

    Il est dommage de faire du bio pour profiter de l’engouement du consommateur pour le naturel. J’apprécie les fabricants qui ne se contentent pas de suivre à la lettre un cahier des charges mais qui tentent d’aller au-delà notamment en concentration d’ingrédients bio et en favorisant les ingrédients les moins irritants.

  2. 3 décembre 2009 at 18 h 15 min · Répondre

    Je trouve également dommage que le terme « bio » devienne de plus en plus un argument marketing. Le consommateur doit être respecté, ce n’est pas un droit mais un devoir…

  3. 23 novembre 2009 at 17 h 36 min · Répondre

    bonjour
    je ne suis pas surprise par le resultat de votre analyse.
    pour moi, toutes ces « vieilles » marques qui sortent des produits bio depuis 1-2 ans (ushuaia, mixa, yves rocher…) ne le font pas par esprit bio, mais bien pour capter une part du amrché et de l’argent que cet engouement du bio génère.
    j’aimerais bien avoir votre avis sur ces nouvelles marques bio que l’on trouve en supermarché : sno bioflowers, so bio, natessance etc …

    • 25 novembre 2009 at 17 h 45 min ·

      Les marques telles que snö bioflowers, So bio, Natessance… que vous pouvez trouver en grande distribution sont des marques qui ne font généralement que du bio, contrairement à des marques traditionnelles telles que Mixa ou Ushuaia qui sont, d’une certaine manière, « opportunistes ». Ces marques-là se sont orientées vers de la distribution en grande distribution pour rendre la cosmétique bio accessible au plus grand nombre, et non pour profiter d’une tendance.
      Juste un mot sur Yves Rocher: l’ensemble de leurs produits est effectivement rempli de nombreuses substances synthétiques, mais ils ont fait un réel effort avec la gamme Culture Bio. La marque avait un peu perdu ses valeurs et ses principes fondateurs, mais elle est en train de faire une démarche importante pour se les réapproprier. La gamme Culture Bio en fait partie et témoigne d’un vrai travail sur les ingrédients et la protection de l’environnement. Testez et vous verrez!

  4. Cindy
    20 novembre 2009 at 14 h 49 min · Répondre

    Il y a des fabricants qui vont au-delà des concentrations exigées par le cahier des charges des organismes certificateurs mais une grande partie se contente du minimum imposé sans aller plus loin. C’est dommage car la volonté de faire du BIO n’est pas respectée selon moi.

    • ALY
      24 novembre 2009 at 0 h 06 min ·

      Je suis d’accord les grands groupes comme ceux la surf sur la vague du BIO qui est « tendance » et qui surtout peu rapporter gros car seul le profit les intéresse.Selon moi si ils avaient une once de conscience écologique leur produits serai uniquement Bio, ce qui est dommage c’est que le consommateur est dupé si ce n’est pas un déchiffreur d’étiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

darmowe spiny za rejestracje