La bouteille d’eau boit la tasse !

Depuis 2007, l’eau en bouteille perd des parts de marché, au profit de l’eau du robinet. Pouvoir d’achat limité, prise de conscience écologique des consommateurs, amélioration de la qualité de l’eau du robinet… Plusieurs facteurs expliquent cette baisse des ventes (-7% en 2008). Selon l’Agence de l’environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe), l’eau en bouteille est 300 fois plus chère et 1000 fois moins écologique que celle du robinet.

       BOUTEILLE EAU 300   BOUTEILLE EAU 300   BOUTEILLE EAU 300

Biocoop montre l’exemple et dit NON à l’eau en bouteille plastique !

Biocoop, premier réseau de magasins bio indépendants en France, annonce sa décision de supprimer l’eau en bouteille plastique de son catalogue. C’est dans le cadre de la semaine de réduction des déchets que Biocoop officialise cette démarche avant tout militante, incitant les magasins du réseau à cesser la vente d’eau en bouteille plastique. Cette décision qui a été portée au vote et adoptée en juin 2009, prendra effet à partir du 31 décembre 2009 et concernera l’ensemble des bouteilles d’eau du catalogue : 50 cl, 1,5 litres et 5 litres. Ce ne sont pas moins de 1,6 millions de bouteilles d’eau qui seront ainsi annuellement économisées, soit environ 70 tonnes de plastiques. Cette démarche concrète témoigne de l’éco-responsabilité du réseau Biocoop. Outre la réduction de ses déchets plastiques, cette action entraînera également des conséquences sur l’empreinte écologique de Biocoop, notamment en termes de transport. Ce sont en effet plus de 35 tonnes équivalent carbone annuels qui vont être économisés par la société de Transport Biocoop soit 700 allers/retours Paris-Londres en avion ou 35 ans de chauffage au gaz pour un 3-pièces à Paris !

Biocoop mène par ailleurs une longue série de démarches visant à réduire l’empreinte écologique de son réseau. Réduction des déchets, réflexion avec les fournisseurs sur leurs emballages, nouveau système de réfrigération de la flotte des camions Biocoop, co-fondation de la structure Enercoop – fournisseur d’énergies renouvelables – etc., le réseau Biocoop reste cohérent avec ses valeurs et multiplie les actions écologiques.

Certains magasins du réseau Biocoop ont devancé la décision collective en faisant le tri dans leur rayon « eau en bouteille » et proposent des alternatives de filtration. D’autres manifestent leur intention de le faire avant la fin de l’année.

Militant de la première heure, Biocoop souhaite aussi peser sur les choix de société. Ainsi le réseau se distingue par : l’approvisionnement en local, le respect de la saisonnalité des légumes, la création  d’une filière de commerce équitable Nord-Nord, le développement d’une gamme de produits à petits prix pour une bio accessible à tous, etc. Le réseau coopératif Biocoop rassemble près de 320 magasins autour d’un objectif commun :

développer l’agriculture biologique dans un esprit d’équité et de coopération.

 

Pourquoi une telle décision?

L’eau en bouteille : un déchet lourd pour la planète! En regardant de plus près, l’eau en bouteille, c’est quoi ?

De l’eau conditionnée dans du plastique, qui voyage plusieurs centaines de km entre la source et notre verre, tout ça alors que l’eau coule chez soi du robinet !!! Pour Biocoop, l’eau en bouteille est une véritable aberration écologique, un luxe qui coûte trop cher à la planète.

Coût des emballages

  • En 2006, l’emballage primaire des bouteilles (hors carton, film plastique et palette de transport) a représenté en France 173 000 tonnes de matières plastiques.
  • Seule la moitié des bouteilles plastiques est aujourd’hui triée et recyclée.
  • Le PET (polyéthylène téréphtalate), plastique utilisé pour les bouteilles, est soupçonné de laisser des traces d’antimoine dans l’eau, dont on connaît mal les effets sur la santé.

Transport

  • L’eau en bouteille parcourt en moyenne 300 km avant d’arriver dans notre verre.
  • 25 % de l’eau en bouteille produite dans le monde est exportée et consommée à l’extérieur du pays de production.
  • Elle représente un coût énergétique (pompage, embouteillage, transport) 1 000 fois plus élevé que l’eau du robinet.
  • Ainsi, boire 2 L d’eau en bouteille par jour pendant 1 an équivaut à rouler 2 000 km en voiture, contre 2 km en buvant la même quantité d’eau du robinet.

Prix

  • L’eau en bouteille coûte environ 100 à 300 plus cher que l’eau du robinet.
  • Le prix d’une bouteille d’eau se décompose en 20 % pour le coût du liquide et 80 % pour le coût de transport et de l’emballage !

Près de deux ans de débat, un raz-de-marée de questions, l’étude de solutions alternatives et finalement : un référendum. En juin 2009, plus de 60% des magasins Biocoop ont voté POUR l’arrêt de la distribution d’eau en bouteille plastique. Cette décision commune devient une préconisation pour l’ensemble des magasins, laquelle s’inscrit dans le cahier des charges du réseau Biocoop.

 

À vos agendas !

    EAU 399  EAU 399  EAU 399

À partir de février 2010, finies les bouteilles d’eau en plastique dans les camions Biocoop, quel que soit leur format (0,5, 1,5 ou 5 L) !

En pratique, certains magasins Biocoop ont déjà mis à sec le rayon des eaux plates… et développé un rayon “Filtration” pour découvrir les solutions alternatives à l’eau en bouteille. Certains magasins préfèrent laisser le choix à leurs consommateurs. Eau en bouteille ou eau filtrée : à chacun de choisir !


Les conséquences de cette décision

Réduction de l’empreinte écologique de Biocoop
Par cette décision, Biocoop agit de façon conséquente sur son empreinte écologique. D’une part, cette démarche va naturellement réduire les déchets émis par Biocoop en termes d’emballages plastiques ; d’autre part, la suppression des bouteilles d’eau aura un impact sur les transports.

  • Economie en nombre de bouteilles : 1,6 millions de bouteilles en moyenne par an.
  • Dont 1 280 000 bouteilles d’1,5L
  • 176 000 bouteilles de 50cl
  • 144 000 bouteilles de 5L.
  • Economie de plastique : 70 tonnes
  • Economie en termes de transport : 153 500 kilomètres
  • 128 tonnes de CO² soit 35 tonnes équivalent carbone.

1 tonne équivalent carbone c’est :

  • 1 an de chauffage au gaz pour un 3 pièces à Paris.
  • 1 aller-retour Paris-New York en avion
  • 160 aller-retour Paris-Londres en train
  • 20 aller-retour Paris-Londres en avion
  • 1,8 tonnes de papier
  • 14 000 km en Twingo en ville
  • 8 500 km en 4×4 en ville

Source : étude « Bilan carbone 2005 – cité administrative Morland » (avril 2005) réalisée par le bureau d’étude 2AD ingénierie pour le compte du service de l’écologie urbaine avec le soutien logistique et financier de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise en Energie.

 

Cette action très emblématique, la première du genre pour un distributeur bio français est l’illustration des valeurs qui font la force de Biocoop. Précurseur de la consommation responsable, Biocoop prouve aujourd’hui de manière frappante la cohérence de cette position qui lui est propre. Eau revoir ???????

Pour en savoir plus : www.biocoop.fr

Photos crédit : Copyright © 2009 Sophie Macheteau

 

2 Commentaires

  1. 25 avril 2011 at 10 h 28 min · Répondre

    Bonjour à tous :

    La revalorisation ou le recyclage des déchets sont ils la bonne méthode au vu de la chaîne de recyclage à partir de la collecte jusqu’à la matière première sous forme de billes ou granulés?????

    Maintenant imaginons que vous puissiez transformer tous vos déchets sous forme de chaleur à l’aide d’un appareil
    qui pollue très peu comparativement à toute l’énergie nécessaire pour revaloriser ces déchets.
    Ainsi vous pourriez profiter d’une énergie que vous avez déjà payé.
    Vous seriez presqu’autonome en besoins de chaleur, le plastic n’est ni plus ni moins que du pétrole sous une forme différente.
    La pollution engendré par ce type d’appareil est certainement moins polluante que l’utilisation d’une voiture diésel.

    Pour en savoir plus , vous pouvez aller sur mon site ou: http://www.youtube.com/watch?v=QwBbSLRKkaA

    Salutations à tous

  2. lunazen
    11 février 2010 at 17 h 06 min · Répondre

    Une très bonne chose ! Hormis quand je suis en déplacement, je ne bois plus d’eau en bouteille ! A la maison, c’est filtre posé sur le robinet. Cela fait plus d’un an et demie que je n’achète plus d’eau en bouteille et cela se ressent sur mon porte-monnaie et aussi sur la quantité de déchets que je génère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>