Ingrédients bio ou naturels, que choisir?

 

En cosmétique bio, tout le monde est d’accord, l’utilisation d’ingrédients synthétiques est proscrite, potentiellement nocifs pour l’homme et pour l’environnement. Mais ensuite, ça se complique. D’un côté, les partisans du tout naturel, de l’autre, les irréductibles du bio. Alors, que choisir ?

 

Quelques définitions

Un ingrédient bio est un ingrédient issu de l’agriculture biologique, qui a été contrôlé et certifié, respectant un cahier des charges strict à toutes les étapes de son élaboration : culture, récolte, transformation (seules les transformations physiques sont autorisées). Les ingrédients bio, ne concernent donc qu’une partie restreinte des matières premières : les huiles végétales, hydrolats aromatiques, huiles essentielles, et certains extraits de plantes.

Un ingrédient naturel, quant à lui, se trouve dans la nature, non transformé par l’homme, par extension, n’ayant subi que des transformations physiques. Ceci englobe les ingrédients bio, bien sûr, mais également les plantes issues de la cueillette sauvage contrôlée, les algues, les minéraux, argiles, pigments, et … l’eau. Le choix est donc beaucoup plus vaste, les limites de la créativité repoussées.

L’influence des sols

Agriculture bio rime avec monoculture. Même si les plantes sont cultivées sans pesticides et loin de sources de pollution, les sols peuvent, avec le temps, s’épuiser. Or la qualité des sols a une grande influence sur la qualité de la plante. Un sol riche en nutriments permettra d’obtenir des plantes d’une très grande qualité d’un point de vue cosmétique.

Certaines plantes s’avèrent parfois plus intéressantes lorsqu’elles sont issues de la cueillette sauvage contrôlée. Elles s’épanouissent au milieu d’un écosystème varié, enrichissant les sols, et dont elles peuvent bénéficier. Mais attention, pour des plantes sauvages de bonne qualité, il faut respecter 2 règles fondamentales : tout d’abord, les cueillir dans des zones vierges de toute pollution, comme l’Amazonie, l’Islande, la Scandinavie ; ensuite, procéder à une cueillette contrôlée, c’est-à-dire, ne pas tout récolter et respecter l’écosystème pour permettre aux plantes de se reproduire pour l’année suivante.

Choisir naturel ou bio

S’orienter vers le bio ou le naturel dépend de 2 facteurs principaux : en premier lieu, le type de produits développés, fonction de la philosophie de la marque ; ensuite la certification choisie, qui impose des critères différents sur le choix des ingrédients. Par exemple, le BDIH, en Allemagne, mais l’accent sur le côté naturel des cosmétiques, tout en demandant à ce que certaines matières premières de base soient issues de l’agriculture biologique. Ecocert / Cosmebio, quant à lui, impose un pourcentage minimum d’ingrédients bio. Et là encore, son calcul peut parfois être soumis à discussion.

 

En résumé, l’appellation «  bio » est contrôlée et certifiée, ce qui apporte des garanties indéniables sur l’origine des produits et leur mode de culture. Cependant, ce n’est pas forcément synonyme de la plus haute qualité possible, et penser 100 % bio ferme la porte à de nombreux ingrédients et plantes très intéressants et utiles !

2 Commentaires

  1. lunazen
    13 janvier 2010 at 15 h 08 min · Répondre

    « Penser 100 % bio ferme la porte à de nombreux ingrédients et plantes très intéressants et utiles ! », je suis tout à fait d’accord. Certains ingrédients ne peuvent être certifiés, faut-il pour autant les bannir ?

    La boue de la Mer morte, ou son sel, ne peuvent être certifiés, mais ils ont tellement de choses à apporter à notre beauté et à notre bien-être qu’on ne peut les exclure.

    Il y a matière à réflexion et l’on se doit d’être objectif dans ses choix.

  2. Amélie
    22 octobre 2009 at 9 h 31 min · Répondre

    Simple, précis et hyper clair ! Merci pour cette explication qui met en lumière la diversité possible de la cosméto bio/naturelle pour un choix éclairé.
    Bravo à la green team pour le blog ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>