Une

Quand l’intestin va, tout va

Cela peut paraître difficile à imaginer, et pourtant 7 m de tuyaux se logent dans notre ventre !
C’est en effet la longueur que notre intestin, lequel se découpe en plusieurs portions, de la sortie de l’estomac à l’anus : duodénum, intestin grêle, côlon et rectum, avec chacune une fonction spécifique.

L’intestin est chargé de 2 missions essentielles :
- dans sa 1ère partie : l’absorption de l’eau, des nutriments et minéraux indispensables aux besoins de l’organisme ;
- puis, au niveau du côlon, la formation des selles (composées en grande majorité d’eau, mais aussi de fibres, de bactéries, de cellules mortes, de résidus de médicaments, de toxines…) puis leur élimination. Les bactéries intestinales, immense population aussi nommée microbiote, y contribuent largement. D’où l’importance de choyer sa flore intestinale.

Pour les naturopathes, spécialistes de l’hygiène de vie, éliminer est un des 4 piliers de la santé au même titre que se nourrir, se recharger en énergie vitale et se reposer.
Il n’est donc pas tabou de parler d’intestin et de transit car se rendre régulièrement à la selle est un gage de bien-être et de santé. Et nous allons vous le prouver, sans virer dans le scatologique, car cet organe souvent méprisé et négligé, est désormais reconnu comme étant notre second cerveau.Livres intestin

01Le charme discret de l’intestin de Giulia et Jill Enders
On a beaucoup entendu parler de ce livre (déjà un best-seller en Allemagne : déjà vendu à plus d’un million d’exemplaires !), aussi nous étions pressées de le découvrir.
Sans tabou, avec beaucoup d’humour et néanmoins beaucoup de sérieux et de rigueur (son auteur est quand même doctorante en médecine), il nous invite à partir à la découverte de notre système digestif en s’arrêtant bien sûr en détail sur l’intestin et sa flore. Et nous révèle les résultats des toutes dernières recherches sur le rôle du «deuxième cerveau» pour notre bien-être. En s’appuyant sur des arguments scientifiques, Giulia Enders nous explique comment changer de comportement alimentaire,  éviter certains médicaments et nous listre les règles de base pour une digestion sereine.
En bonus, c’est à la sœur de l’auteur elle-même que l’on doit les illustrations.
Editions Actes Sud – 21,80€

02L’intelligence du ventre ou Comment fonctionne notre second cerveau du Dr Irina Matveikova
Le Dr Matveikova met en lumière le lien étroit entre « le cerveau logé dans notre boîte crânienne et son frère, enfoui dans nos intestins », et décrit la façon dont l’appareil digestif influence notre humeur et notre caractère. Elle détaille l’influence des émotions sur la digestion et le transit, passe en revue les différents troubles dont la constipation qui concerne tant de personnes, et propose des solutions naturelles pour les soulager.
Editions Guy Trédaniel - 18€

03Quand l’intestin s’en mêle du Dr Raphaël Kellman
Ici, le Dr Kellman s’attarde longuement sur notre tube digestif, lequel héberge un microbiote composé de milliards de micro-organismes (levures, bactéries, etc.) qui nous veulent du temps puisqu’ils nous aident à extraire les calories de nos aliments, fabriquent des vitamines, influencent en profondeur notre métabolisme et même notre santé physique, mentale et psychique.
Mais quand ce microbiote va mal, les conséquences ne sont pas anodines : prise de poids rapide au moindre stress, fatigue chronique, manque de tonus, rhumes à répétition, déprime…
Pour y remédier, le Dr Kellman propose le régime des 4 R, très complet et novateur pour entretenir son « microbiote », guérir son intestin, perdre du poids et gagner en vitalité :

  • Retirer les mauvaises bactéries et les aliments qui déséquilibrent le microbiote.
  • Rétablir les enzymes digestives nécessaires pour une digestion optimale.
  • Réensemencer l’intestin avec les probiotiques (bactéries intestinales) et les prébiotiques (aliments et compléments alimentaires qui nourrissent et entretiennent ces bactéries).
  • Réparer l’épithélium de la paroi intestinale qui est trop souvent devenu perméable, laissant diffuser dans le sang une partie des aliments digérés.

Et il nous rappelle, puisque c’est loin d’être évident pour le monde, combien il est important de manger en prenant son temps, sans stress, en pleine conscience, sans travailler ou lire en même temps, en mastiquant longuement chaque bouchée.
Editions Larousse – 15,90€

Recettes bien-être pour intestins fragiles d’Audrey Cosson
Ce livre propose 50 recettes qui ont été pensées pour les personnes dont l’intestin est sensible et irritable.
Avant d’accéder aux recettes, le Dr Florence Solsona, médecin nutritionniste, donne des conseils pour bien choisir ses aliments. On trouve ensuite, pour chacune des recettes, son avis sur le choix des ingrédients et leurs vertus. Des pastilles permettent de repérer facilement les recettes qui sont sans gluten, sans protéines de blé : bien utiles pour les personnes intolérantes et celles qui souhaitent éviter ces substances.
Editions Larousse – 8,90€

 

Enfin, voici en complément, quelques conseils de base pour le bien-être de l’intestin :
- Mettre les fibres à l’honneur dans son assiette pour favoriser le transit et augmentant le volume des selles et en jouant le rôle de lest. Si l’intestin est irritable, il convient de choisir des aliments dont les fibres sont douces et tendres : blancs de poireaux, carottes cuites, pointes d’asperges, courgettes sans peau, haricots extra fins, endives cuites.
- Adopter la bonne position aux toilettes : s’il est plus confortable d’être assis, le mieux est pourtant de s’accroupir, comme cela se pratique dans de très nombreux pays. Il est aussi possible de placer un tabouret sous ses pieds. Le fait de rehausser ainsi les jambes permet de trouver le bon angle pour relâcher et détendre l’intestin.
- Ne surtout pas réprimer le besoin quand il se fait sentir, car au-delà de l’inconfort ressenti sur le moment, le risque est de rendre l’intestin paresseux et d’entrer dans la spirale infernale de la constipation.
- Drainer son foie : chargé de filtrer le sang pour en extraire les déchets et toxines, il fabrique aussi la bile qui est ensuite stockée dans la vésicule biliaire. Or la bile, indispensable à la digestion des graisses, est riche en sels biliaires qui agissent comme des laxatifs naturels. Pour la détox du foie, vous pouvez faire confiance aux légumes amers comme le radis noir et  l’artichaut, mais aussi à l’hydrolat ou l’huile essentielle de romarin, au jus de citron dans de l’eau tiède le matin à jeun…
- Prendre soin de sa flore intestinale et la régénérer en consommant des ferments probiotiques (Lactobacillus paracasei, Lactobacillus rhamnosus, Bifidobacterium lactis…) sous forme de gélules, sachets à dissoudre dans l’eau, yaourts bio, laits fermentés… Ces ferments régularisent le transit qu’il soit lent, ou, au contraire, trop rapide.
Les aliments lacto-fermentés sont aussi très bénéfiques pour la flore qui s’en trouve régénérée, et ils améliorent en prime la digestibilité des aliments car les sécrétions enzymatiques sont augmentées. Quelques produits  à mettre au menu : yaourts, fromages, pain, choucroute et autres légumes lacto-fermentés (carotte, betterave rouge, radis noir, oignon…), olives, cornichons, kéfir, kombucha, certains tofus…
- Bouger, pour stimuler le péristaltisme intestinal (contractions des muscles de l’intestin destinées à faire progresser les déchets à éliminer) et pour tonifier la sangle abdominale.
- Lâcher prise ! Mentalement comme physiquement. A quoi bon s’accrocher, retenir, vouloir tout contrôler ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>