Faites bonne figure !


 

illus bartoline illus bartoline2

Miroir de l’intérieur

Grande enveloppe d’environ 2m2, pesant en moyenne 3kg, la peau est l’organe le plus important en superficie de tout le corps humain.

Elle a pour mission de protéger les organes internes mais aussi de nous préserver des agressions extérieures et des autres. Elle remplit en plus d’autres rôles essentiels : cicatrisation, régulation de la température interne, synthèse de la vitamine D, immunité, perception (du chaud, du froid, de la douleur, la pression…) et élimination de la sueur via les glandes sudoripares, du sébum et des toxines via les glandes sébacées.

Cette dernière fonction est capitale et renseigne sur le fonctionnement des organes internes : la peau, en tant qu’émonctoire (organe d’élimination) peut en effet prendre le relais du foie et des reins lorsque ceux-ci n’arrivent plus à éliminer correctement les toxines parvenues à leur niveau. Ainsi, en observant la peau, on peut avoir une idée de ce qui se passe à l’intérieur…


La peau est l’organe du contact. C’est pourquoi certaines personnes ne supportent pas d’être touchées car cette proximité leur est intolérable. Intimement liée au cerveau avec lequel elle partage la même origine embryologique, la peau est en somme un cerveau périphérique doté d’une mémoire. Dans certains cas, la peau exprime l’indicible quand la personne n’arrive pas à formuler ce qu’elle ressent. Certains problèmes de peau peuvent s’expliquer de cette façon et ne pourront être corrigés tant que la cause première, à l’origine du trouble, n’aura pas été identifiée ni nommée.


Ne pas perdre la face

L’acné est une caractéristique de l’adolescence, sous l’influence des hormones qui imprègnent à haute dose l’organisme à la puberté.

Elle peut persister ou réapparaître à l’âge adulte à cause du stress perturbant les neuromédiateurs qui, en stimulant les glandes sébacées, les incitent à produire du sébum en plus grande quantité. La peau devient grasse et ce sébum peut boucher les pores et générer des boutons.

La pollution, le tabac, une alimentation trop riche en graisses et sucres peuvent encore accentuer le phénomène.

dessin alun-curcumaPour améliorer la situation, il faut privilégier légumes, fruits, céréales complètes bio pour leurs fibres et leurs vitamines… Et agir contre le stress en consommant des fruits secs et oléagineux, du chocolat noir… riches en magnésium ou en se supplémentant en ce minéral sous forme d’ampoules d’eau de mer concentrée.

Il est aussi conseillé de drainer son foie avec du radis noir, de l’artichaut ou du citron car quand celui-ci est saturé de toxines, il les dérive vers la peau et la charge de les éliminer à sa place.

En symbolique, l’acné traduit un manque de confiance en soi. A l’origine, on trouve généralement une dévalorisation physique ou esthétique. La personne concernée est souvent très sensible au regard des autres et doute de son image, de sa beauté et ne pense pas plaire. Comme pour se protéger, la peau se couvre alors de boutons, ce qui ne fait qu’accentuer davantage la dévalorisation.

Par ailleurs, une personne facilement sujette à l’impatience, à la colère, pourra voir ses boutons devenir purulents, donc enflammés.

Encore une fois, il est impossible de tricher : la peau parle pour nous !

filleUne peau aux couleurs de l’été

Chaque exposition au soleil diminue de 50% les réserves de l’organisme en caroténoïdes (béta-carotènes, lycopène, lutéine…) : renouveler régulièrement ce stock de pigments s’avère donc indispensable pour leurs vertus antioxydantes, donner bonne mine, prolonger le bronzage de l’été…

Cela tombe bien ! L’été regorge de fruits et légumes riches en béta-carotène : abricot, carotte, épinard, melon, mâche, mangue, persil, poivron…  Et en lycopène : papaye, pastèque, tomate…

Pour optimiser l’absorption du lycopène, il convient de l’associer à des fruits oléagineux ou à 1 à 2 cuillères à soupe de bonne huile (olive, noix, pépins de raisin, sésame…) bio.

La lutéine doit aussi être privilégiée en été : ce pigment jaune antioxydant protège en effet la rétine de l’œil des rayonnements intenses. Maïs, chou et brocoli en sont de bonnes sources.

L’assiette estivale doit aussi fournir des vitamines C et  E antioxydantes pour prévenir les agressions délétères des radicaux libres générés par le soleil :

-          brocoli, cassis, chou-fleur, citron, fenouil, fraise, goyave, kiwi, orange, papaye, persil… apportent de la vitamine C.

-          amande, avocat, germe de blé, noisette, noix, pistache, noix… de la vitamine E.

De plus, les effets de ces 2 vitamines seront avantageusement complétés par le sélénium, oligo-élément prévenant les phénomènes de vieillissement, présent dans les noix du Brésil, les crustacés et coquillages, le poisson, les céréales complètes, le poivron rouge et l’ail.

Faites-vous plaisir ! Composez de savoureuses salades pleines de fraîcheur, couleurs, vitamines, enzymes. Votre peau vous dira merci !


FraiseVoyez rouge !

L’été, c’est bien sûr la saison des fruits rouges : cassis, cerise, fraise, framboise, groseille, myrtille….

Riches en vitamine C, minéraux, fibres, pauvres en calories, ils sont parés de nombreux atouts ! Ils doivent leur coloration rouge, bleu, pourpre… aux anthocyanes, pigments de la grande famille des polyphénols, bénéfiques pour la circulation du sang, la vision, le transit…

Grâce à ses pigments bleus, la myrtille tonifie les vaisseaux, diminue leur perméabilité et favorise le retour veineux. C’est un « veinotonique » naturel à conseiller à toutes les personnes (surtout les femmes) se plaignant de jambes lourdes et gonflées. Antioxydante, elle préserve la vision et semble donner de bons résultats pour prévenir la DMLA, pathologie dégénérative de l’œil pouvant conduire à la cécité.  C’est enfin un régulateur naturel, bien utile en cas de transit intestinal trop rapide.

Par ailleurs, l’acidité des ces petits fruits tonifie le foie et la vésicule biliaire.

Attention, pour bénéficier de tous leurs bienfaits, ces fruits rouges doivent idéalement être consommés dans les 2 jours suivant leur cueillette.


Une bonne nuit pour une belle peau

La peau se régénère la nuit : entre 23h et 4h du matin essentiellement, elle se renouvelle. Ainsi le repos nocturne permet de réparer les dégâts et agressions de la journée. Mais pour permettre ce travail de reconstruction, le  temps de sommeil doit bien évidemment être suffisant.

huilesUne personne avec des poches sous les yeux le matin au réveil souffre d’une mauvaise élimination au niveau rénal ou lymphatique. Elle doit donc boire au moins 1.5 litre d’eau, infusions, thé vert… par jour et limiter sa consommation de sel et produits salés (charcuterie, fromage, chips, plats cuisinés industriels…). Si cela ne suffit pas, il est possible de stimuler les reins avec des plantes comme le bouleau, le pissenlit, l’orthosiphon, la piloselle…

La peau sous l’œil est si fine, presque transparente, qu’elle se marque facilement. Ainsi, des cernes bleu traduisent une mauvaise circulation du sang. De couleur marron, ils sont dus à un engorgement du foie. On peut bien évidemment appliquer un contour de l’œil, soin cosmétique spécifique de cette zone si fragile. Mais en parallèle, il convient de s’alimenter sans excès,  avec des produits de qualité, frais et si possible bio,  et de veiller à éliminer régulièrement pour éviter les surcharges à tous les niveaux.

Soyez bien dans votre peau !


Très bel été,

Claire Desvaux

Diététicienne – Naturopathe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

darmowe spiny za rejestracje