Une en bonne posture

En bonne posture

Février est, avec novembre, sûrement le mois le plus éprouvant de l’année. Le froid et le manque de lumière ayant souvent raison de notre vitalité et de notre enthousiasme.
Mais pas question de se laisser abattre !
Voici 3 exercices à pratiquer le plus souvent possible, pour votre plus grand bien-être et pour un retour au calme et à un bienfaisant état de sérénité.

Ici et maintenant
On parle de plus en plus de la pleine conscience (mindfulness), méthode permettant de revenir au moment présent, pour mieux en profiter. Elle permet aussi de faire baisser le niveau de stress.
Voici des exercices à pratiquer pour y parvenir :

Un autre regardToute première fois : changez votre regard sur ce qui vous entoure et regardez votre environnement comme si vous le découvriez pour la toute première fois, comme un enfant ou un étranger. Et ce, sans nommer, ni juger. Regardez, observez, appréciez, sentez, goûtez éventuellement. Si vous sentez une pensée ou un jugement survenir dans votre esprit, laissez-les passer sans y accorder d’importance et poursuivez de plus belle votre exploration et votre découverte.

Les bénéfices : vous stoppez ainsi les associations de pensée pour mieux revenir à l’instant présent. Vous apprivoisez votre esprit et réalisez que vous êtes très souvent en train de juger, de comparer, de ranger dans une catégorie… et donc de préférer, voire d’exclure. Cet exercice permet une plus grande ouverture d’esprit.

A quelle fréquence ? A tout moment de la journée, quand vous sentez que votre mental s’emballe. Le soir après une journée bien remplie, le week-end quand vous disposez de plus de temps pour vous… A vous de trouver le moment qui vous correspond le mieux.

Terre à terreUn bon ancrage : à tout moment et en tout lieu, debout ou assis, ramenez toujours votre attention sur la plante de vos pieds. Afin de percevoir les zones en contact avec le sol, vos sensations, les appuis (forts ou légers). Le seul objectif est de ressentir, pour commencer pendant 20 à 30 secondes, puis de plus en plus longtemps au fil des jours.

Les bénéfices : vous vous apaisez, vous ressentez mieux et plus vite, et vous vous ancrez dans le sol, mais aussi dans le réel et le présent.

A quelle fréquence ? Idéalement tous les jours, chaque fois que le besoin s’en fait sentir, et surtout en cas de stress, de tension, de contrariété….

Terre à terre
Dès à présent chez vous (et plus tard dans la Nature, quand le climat le permettra avec le retour de températures plus clémentes), exercez-vous à marcher pieds nus le plus souvent possible. Cette pratique nommée « earthing » (de l’anglais « earth » signifiant terre) est extrêmement revitalisante : elle permet de se reconnecter avec la terre, considérée comme étant antioxydante, et aide ainsi à évacuer le stress. Le contact avec le sol est considéré comme une « prise de terre », cet élément nature figurant parmi les sources naturelles de vitalité.

Les bénéfices : vous retrouvez rapidement et très simplement de l’énergie tout en développant la sensibilité de votre voute plantaire, trop peu sollicitée quand le pied est enfermé dans des chaussettes et des chaussures. Ceci peut aussi permettre de mettre en lumière des zones douloureuses ou tendues qui peuvent révéler la souffrance d’un organe, le pied étant le fidèle reflet des organes du corps. Une ou des séances de réflexologie plantaire seront alors bienvenues pour retrouver équilibre et mieux-être.

 La bonne fréquence ? Chaque matin et chaque soir chez vous. De quoi bien attaquer la journée… et bien la conclure !

Jambes légères

Au pied du mur
En fin de journée, que vous ayez piétiné dans les transports, les magasins ou que vous ayez été assise à votre bureau ; avec le chauffage par le sol, vous pouvez avoir les jambes lourdes et les pieds gonflés.
La demi-chandelle au mur est alors un exercice très traditionnel pour décongestionner les jambes, mais aussi retrouver de l’énergie.
Dans une pièce calme, allongez-vous sur le dos, les pieds en direction d’un mur, et posez vos jambes tendues à la verticale contre la cloison. Une fois bien installé(e), inspirez profondément en gonflant le ventre, puis expirez lentement par le nez. Continuez ainsi pendant 5 minutes.
Enfin, baissez lentement les jambes et redressez-vous doucement pour éviter tout vertige.

Les  bénéfices : comme cette posture renvoie le sang vers le haut du corps, vos jambes s’allègent et le cerveau est mieux oxygéné. En bonus : plus de vitalité et d’enthousiasme !

La bonne fréquence ? Tous les soirs si vous avez des problèmes circulatoires, ou chaque fois que vous sentez que vos jambes ont besoin d’être soulagées. Cette posture est cependant à éviter pendant les règles.

Faire preuve de souplesse
Grâce à une posture de base en yoga, le « chien tête en bas » (ou adho mukha svanasana pour les puristes).
Quand des pensées parasites viennent perturber le mental, nous ressentons un sensation de chaleur et d’excitation dans le cerveau. Il convient alors de l’apaiser et de le rafraîchir, et cette posture aide à y parvenir.
Comment pratiquer ? Sur un tapis, debout, penchez-vous en avant jusqu’à ce que vos mains touchent le sol. Tendez vos bras et vos jambes en essayant de rapprocher vos talons le plus possible du sol (mais si vous n’y parvenez pas, ce n’est pas grave, vous y arriverez à force de pratiquer). Rentrez bien votre nuque et votre ventre et poussez autant que vous le pouvez vos fesses vers le haut. Si vous préférez, pour plus de confort, vous pouvez aussi poser votre front sur une brique (un des accessoires utilisés en yoga) afin de permettre au cerveau de se relâcher encore plus. Respirez calmement, toujours par le nez, et conservez la posture 2 à 3 minutes.Chien tête en bas

Les bénéfices : vous soulagez et apaisez votre esprit, vous détendez les muscles de vos côtes et de votre nuque. Et vous gagnez en souplesse. Une posture qui fait du bien au corps, comme au mental.

A quelle fréquence ? 2 à 3 fois par semaine, matin ou soir selon les préférences individuelles et le temps disponible. Ou tous les jours pour ceux qui le souhaitent.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>