shutterstock_98209640

Tous à Amsterdam !

Connaissez-vous l’événement GREEN, CHIC et TENDANCE de cette fin janvier ?

Il s’agit du Go Fashion Fair, un nouveau salon de mode écologique à Amsterdam. La première édition du Go Fashion Fair se déroulera les 26 et 27 janvier 2014 à Amsterdam. Organisé par Green Orange Fashion, une plateforme néerlandaise regroupant près d’une centaine de marques écologiques, l’ambition de ce salon professionnel est d’offrir de la visibilité aux petites marques ecofriendly , tout en présentant la mode durable sous un aspect design. Une centaine d’exposants sont attendus pour cette première édition, qui se déroulera sur 1200m² au sein du musée de la marine d’Amsterdam. En plus de proposer des marques s’inscrivant dans une démarche écologique, le salon devrait lui-même être durable, avec l’utilisation de matériaux recyclables.

Nous avons eu le grand plaisir d’ interviewer Catherine Dauriac, directrice artistique France, chargée des partenariats et du développement. 

Bonsoir Catherine, avant de partir à la découverte du Go Fashion Fair, pourriez-vous nous dire quelques mots sur vous et sur votre parcours ?
Je navigue dans le monde de la mode depuis la fin des années 80, période où j’ai monté un bureau de presse pour accompagner les créateurs émergents de l’époque. Puis j’ai rejoint Hortensia de Hutten de 1996 à 2003, en qualité de responsable communication de son bureau de presse et du salon Workshop. Pionnière en son temps, Hortensia choisissait des collections particulières, souvent faites-main dans le respect de la qualité et de l’éthique. En 2003, j’ai choisi de devenir journaliste en gardant une spécialité mode et innovations textiles, et en rajoutant les problématiques environnementales. Aujourd’hui, je rejoins le salon Green Orange Fashion Fair en qualité de directrice artistique France, chargée des partenariats et du développement.

Capture d’écran 2013-10-22 à 00.14.38

Le GO FASHION FAIR, kézako ?
C’est un salon dédié à la mode et à la déco écologiques. Nous souhaitons montrer que cette mode plus consciente est avant tout de la mode. Les collections ont été choisies pour leur démarche éthique bien sûr, sans faire cependant l’impasse sur le style. Comme le dit Sylvie Verdierre, fondatrice du salon, « La mode éthique est tout simplement de la mode. Laissons tomber les termes stigmatisants ».

Pour avoir choisi Amsterdam ?
Les Pays-Bas n’avait pas de salon éco. Seul un minuscule secteur (13 marques) perdu dans le grand salon Néerlandais Modefabriek. Cette demande vient des marques elles-mêmes. L’Europe du Nord (Bénélux, Allemagne, Danemark) est un marché captif, les consommateurs y sont peut-être plus conscients. En tout cas, il y a de belles boutiques et un vrai potentiel d’achat. Le salon est ouvert à toutes les marques éco (middle à high level).

Qui sont les organisateurs de ce green rendez-vous ?
Le salon est organisé sous la houlette de Sylvie Verdierre par l’équipe de Green Orange Fashion – une plateforme B2B internationale pour la mode écologique qui met en relation depuis plusieurs années créateurs, agents, acheteurs et journalistes. www.greenorangefashion.com

Sur quels critères se sont effectués le choix des marques ?
Sylvie Verdierre a élaboré une charte selon laquelle les marques doivent expliquer pourquoi elles sont écologiques. Depuis les matières et teintures utilisées, jusqu’au process de fabrication (local, etc…).
2 des marques sélectionnées ont une partie de leur collection qui n’est pas écologique. Pour ne pas les stigmatiser, ils pourront la montrer mais sur un portant séparé. Nous voulons de la transparence, et nous accompagnerons leurs développements vers le 100 % écologique. Mais nous ne sommes pas des ayatollahs et le temps a de l’importance. Il faut apporter des solutions. Et des solutions, il y en a.
Certaines marques sont certifiées mais pas toutes – ceci ne nous pose pas de problème, tant que ces marques s’engagent à prouver leur traçabilité.
Toujours la transparence : l’acheteur doit comprendre pourquoi la marque est écologique et sur quels points elle l’est peut-être moins. Aujourd’hui, nul ne peut ignorer les scandales écologiques et humains qui émaillent les news. Tout l’industrie de la mode doit se mobiliser. Nous faisons notre part.

A quelle clientèle s’adresse ce salon ?
A tous les acheteurs de mode, multimarques, concept-stores, grands magasins, mais également aux agents (les créateurs sont en grande demande), et bien sûr à la presse. Nous attendons des visiteurs de tous les pays : France, Grande-Bretagne, Danemark, Pays-Bas, Allemagne, Belgique.

A quelle fréquence allez-vous reproduire cet événement ?
Il aura lieu 2 fois par an aux Pays-Bas pendant la Fashion Week d’Amsterdam (janvier et juillet).

Que serait votre définition de la mode durable ?
Avant tout, une mode faite avec respect pour notre environnement, et éthique pour ceux qui la produisent. Mais c’est avant tout de la mode, donc la partie Style a son importance. Il faut oublier le côté folklorique qui accompagne trop souvent ces mots dans l’imaginaire. Des coupes tendance, des matières et des teintures naturelles, de belles innovations textiles. Comme le fil recyclé ou les fibres naturelles. Nous aurons d’ailleurs une conférence sur le Lin Européen qui est produit sur ces terres. Le lin est une matière naturelle qui demande très peu d’intrants et zéro irrigation. Le lin est magnifique en mélange avec la laine ou la soie et la maille de lin (innovation récente) est déjà présente sur tous les marchés. 85% de la production mondiale est effectuée sur une bande de terre qui va de Caen à Amsterdam. Nous sommes sur les terres du lin. Et ça va se savoir.

Quelles sont marques COUP DE COEUR ?
C’est difficile de choisir. Je dirais Barbara Munsel, B-Made, Kazmok, Post Diem, Les Racines du Ciel, et Marron Rouge pour sa déco et ses sacs recyclés à partir de chambre à air et toile de sac de parachute. Une matière d’exception aussi belle que le cuir et qui enchantera les vegans.

 coups de coeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>