ambiance2

La métamorphose du crocus

Durant la 2ème partie du mois d’octobre, pendant une période très éphémère qui n’excède pas 15 jours, le Chrocus sativus révèle son plus profond secret et il se métamorphose en une sublime fleur de couleur violette, aussi précieuse pour ses stigmates que pour ses pétales…

Après une période de dormance durant l’été, les cormes* envoient leurs feuilles étroites et commencent à bourgeonner dès le début de l’automne. Mais c’est seulement au milieu de celui-ci que la plante commence à fleurir. La moisson des fleurs doit être très rapide : après leur floraison à l’aube, les fleurs fanent rapidement durant la journée. En outre, le safran fleurit dans une étroite fenêtre d’une à deux semaines. Il faut approximativement 150 fleurs pour obtenir 1 g de safran sec. Pour produire 12 g de safran séché (72 g avant séchage), il faut près d’1 kg de fleurs. En moyenne, une fleur fraîchement coupée fournit 0,03 g de safran frais, ou 0,007 g de safran sec. 

* bulbe  formé d’une tige renflée entourée d’écailles

shutterstock_94289434 bis

Le safran est une épice tirée de l’espèce Crocus sativus de la famille des Iridacées. Connu depuis la plus haute Antiquité, le safran est cité dans le papyrus d’Ebers, dans la Bible, ainsi que dans de nombreux écrits datant de la Grèce et de la Rome antiques. C’est pour sa teinture jaune-orangé très concentrée et soluble dans l’eau que le safran est cultivé en Asie mineure depuis plus de 3 500 ans. Au Liban, le voile des mariés est teint en jaune safran. Les Arabes l’ont introduit en Espagne au 10ème siècle et en France au 11ème siècle. De nombreux rois et empereurs en ont fait teindre leur manteau. Les ports de Gênes et de Venise en exportaient de grandes quantités pendant la Renaissance.

Une symbolique en or… rouge
Le safran est symbole de réussite, de puissance et d’accession au bonheur : en Asie, les vêtements de couleur safran ont toujours été réservés aux moines bouddhistes, à l’empereur ou à la mariée. Considéré comme l’aphrodisiaque par excellence, le safran entre traditionnellement dans la fabrication des sachets d’amour. La coutume romaine voulait d’ailleurs qu’on recouvre de safran le matelas des jeunes mariés.

 shutterstock_120471199 bis

Trois légendes beauté autour du safran
Cléopâtre utilisait des huiles parfumées pour séduire ses amants. 
La première véritable eau de toilette, le Kyphi, était composée de résine de térébinthe, de joncs odorants, de souchet, de safran, de cannelle, de raisins secs, de vin, de myrrhe et de miel.
Le khôl, qui maquillait de noir les yeux des femmes orientales, était une poudre très fine obtenue en broyant de l’antimoine (minéral métallisé extrait des roches montagneuses d’Arabie) auquel on ajoutait du safran, des clous de girofle ou du bois de rose . Le khôl protégeait des agressions du vent et du sable, tout en prévenant les infections oculaires par ses vertus médicinales.

Couverture copie2Roi des Épices, le safran a longtemps été cultivé en France, à raison de plusieurs tonnes par an au 17ème siècle… jusqu’à disparaitre. Sa culture renaît aujourd’hui dans le Limousin, et notamment grâce à quelques passionnés comme  Christian Lachaud, Docteur ès sciences humaines, passionné de botanique et producteur de safran (SATIVOR®, pur safran de France certifié ISO 3632) et de plantes médicinales sur les terres familiales en Corrèze. En 2012, il rassemble ses connaissances sur le safran dans un livre de référence complet : La Bible du Safranier, Tout savoir sur le Crocus sativus et sur le Safran. En 2013, il crée La Paradisière, qu’il rend accessible à tous grâce à internet (site web et boutique en ligne bilingue  français/anglais).

Les pouvoirs du safran sont nombreux et très recherchés dans les arts culinaires : aromatique, exhausteur de goût, harmonisateur des saveurs, colorant alimentaire, et antioxydant. 

Le goût de l’exception
Le safran possède une saveur proche du miel, avec des notes métallisées aux parfums chauds. Malgré sa rareté, il faut très peu de safran pour sublimer un mets ; deux à trois stigmates suffisent grâce à la puissance de ses arômes. Sa fragilité demande de le conserver à l’abri de la lumière, dans un contenant hermétiquement fermé. Avant de l’introduire dans un plat, il est conseillé de le diluer dans un liquide chaud, pour lui laisser le temps de se révéler.

shutterstock_74914258 bis

Mais ce n’est pas tout… Le safran est aussi un remède. Iraniens et Romains connaissaient déjà les vertus médicinales du safran. Saviez-vous que l’Or Rouge a un impact positif sur l’humeur, la libido, le métabolisme, la digestion, et le coeur ? Analgésique, antioxydant, antibactérien, anticancéreux, anti-inflammatoire… et autant de raisons de consommer du safran !

Pour en savoir plus : http://www.lesafran.eu

Capture d’écran 2013-10-20 à 23.16.36Envie d’une infusion au safran ? Voici notre coup de coeur : l’infusion de Safran à l’Orange & Miel Krocus Kozanis
Traditionnelle et douce, c’est la boisson d’accueil qu’offrent les producteurs de safran des villages de Krokos Kozanis à leur visiteurs.
Du safran bio grec, du miel, de l’orange et des plantes sélectionnées (mélange de pomme, mûre et rosier sauvage), du citron… Un mélange reconnu comme source de vitamine C et d’énergie. C’est au sud du département de Kozani, en macédoine grecque que se trouve le territoire de Krokos où est cultivé l’or rouge grec, reconnu internationalement comme l’un des meilleurs safrans au monde et protégé par une AOP. Un pur délice !

Boite de 10 sachets – 5,90 € – en vente sur ecocentric.fr

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>