Une foret

L’exception bellifontaine

Pour moi qui suis bellifontaine de naissance et qui ai la chance de venir régulièrement me ressourcer dans cette ville que j’apprécie tant, c’est un honneur et un plaisir de consacrer aujourd’hui cet article à Fontainebleau.

Rochers 200En effet, depuis le 7 Juin 2013, le massif forestier de Fontainebleau est la première forêt domaniale française à bénéficier du label national Forêt d’Exception®, devançant ainsi 18 autres forêts candidates telles que les forêts domaniales de la Grande Chartreuse, de Tronçais, de la Montagne de Reims…

Déjà réputée au niveau national, et même au-delà de nos frontières, pour sa magnificence, la forêt de Fontainebleau devrait attirer des amoureux de la Nature toujours plus nombreux, elle qui reçoit déjà au cœur de ses 20 000 hectares, 13 millions de visiteurs chaque année. Elle est ainsi le premier « monument » visité de France !

Exceptionnelle à plus d’un titre
Le forêt domaniale de Fontainebleau bénéficie déjà de plusieurs titres : forêt de protection « Natura 2000 », réserve de biosphère, zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique, site classé, réserve biologique et volontaire. S’y ajoute donc aujourd’hui ce label d’exception, avant, peut-être demain, celui de parc national ?

Ce label a été initié par l’ONF (Office National des Forêts) dans le but d’étudier les meilleures façons de préserver les massifs et de distinguer une « gestion d’excellence pour un patrimoine unique » en termes de diversité, de paysages, d’histoire et de bois de grande valeur. Il récompense aussi tous les efforts mis en place depuis 2007 pour restaurer des sentiers, réaménager des aires de stationnement, préserver des essences rares…, tout en ouvrant la voie à de futures nouvelles actions.

Ce n’est donc pas par hasard si cette forêt, d’abord baptisée « forêt de Brière » pour son abondante bruyère,  a inspiré des peintres impressionnistes, dont ceux de l’école de Barbizon, ainsi que des photographes, des écrivains et des poètes. Des films ont même été tourné dans les Gorges d’Appremont, un « désert » de pins sylvestres idéal comme décor de westerns.

Rochers 2 600

La forêt de Fontainebleau en chiffres, c’est :

- 1600 kilomètres de routes forestières et circuits pédestres pour le plaisir des promeneurs, cavaliers, cyclistes, coureurs, dont 300 kilomètres de sentiers balisés.

- 150 circuits d’escalade balisés, marqués de couleurs bleu à noir selon la difficulté d’approche des rochers de grès. On voit ainsi le weekd-end des grimpeurs dont les véhicules portent pour certains des plaques d’immatriculation belges ou allemandes venir s’attaquer à ces impressionnants blocs de pierre, dont ceux du Mont Ussy.

- 215 espèces d’oiseaux : vous entendrez notamment en vous promenant en plein après-midi des coucous et des piverts.

- 1350 plantes à fleurs, 450 mousses, 3000 champignons, 500 lichens et autant d’algues.

- et une faune tout aussi riche constituée de cerfs, chevreuils, sangliers (qui s’approchent désormais au plus près des habitations et que certaines personnes nourrissent de pain et fruits !), renards et rongeurs que vous pourrez avoir la chance de croiser lors de vos promenades ou d’apercevoir sur le bord des routes forestières à la tombée de la nuit, telle une vision féérique.

mare 600

Mais au-delà de la forêt, Fontainebleau est aussi réputé pour son château, résidence royale depuis le XIIe siècle qui a notamment accueilli Henri IV, Saint Louis, Louis XV qui s’y marie en 1725, François Ier et Napoléon qui a d’ailleurs fait ses adieux le 18 Avril 1814 à ses troupes dans la « Cour des Adieux » (anciennement cour du Cheval Blanc), par laquelle on pénètre dans le château, face au célèbre escalier en fer à cheval.

Fontainebleau est par ailleurs la capitale du cheval avec le Grand Parquet pour les concours hippiques, matchs de polo… et l’Hippodrome de la Solle pour les courses.

Enfin, si vous effectuez un séjour à Fontainebleau pour vous essayer à la varappe ou visiter le château et ses jardins dessinés par Le Nôtre (dont on célèbre cette année le 400e anniversaire de la naissance), ne manquez pas de faire 2 haltes gastronomiques elles aussi d’exception : à la fromagerie Barthélémy (92 rue Grande) pour l’incontournable Fontainebleau, ce délice crémeux tout en blancheur, et à la pâtisserie Cassel (71 rue Grande), dont Frédéric Cassel, pâtissier de talent, déjà meilleur pâtissier en 1999 et 2007, vient de gagner à Lyon, avec son équipe, la coupe du monde de pâtisserie, devant 21 autres nations.

Merci à Pascal Crapet pour ses magnifiques photos de la forêt de Fontainebleau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>