Article Mer

La mer…veille sur nous

algues300La mer cache en ses entrailles de nombreux trésors de santé, de bien-être et de beauté…
Dès l’antiquité, les Grecs et les romains utilisèrent les vertus de l’eau de mer et c’est en 1865 que Joseph de la Bonnardière, médecin à Arcachon, inventa le terme de “Thalassothérapie”, signifiant littéralement « soin par la mer ». Au début du XXe siècle, le biologiste René Quinton pose les bases scientifiques de la thalassothérapie en établissant la loi de similitude physique et physiologique entre le milieu marin et le plasma sanguin. Cette analogie entre le sang humain et l’eau de mer permet une régénération cellulaire complète. 
Le terme de thalassothérapie regroupe à la fois l’utilisation de l’eau de mer, des algues, des boues marines ainsi que des embruns marins.

L’UTILISATION DE L’EAU DE MER

L’élément magique de la thalassothérapie, c’est bien évidemment l’eau de mer… En effet, en fonction de sa géolocalisation, l’eau de mer peut contenir plus de 90 éléments minéraux nécessaires à notre équilibre avec une composition étonnamment proche de celle du plasma sanguin mais dans une concentration différente (3 fois plus pour l’eau de mer).

Le liquide marin recèle également un nombre important d’oligo-éléments, des éléments minéraux qui jouent à dose infinitésimale comme l’iode ou le sélénium, un rôle dans la croissance, le développement et l’équilibre de notre organisme.

L’eau de mer joue le rôle d’électrolyte car elle contient de nombreux électrons en dissolution. À son contact, un organisme fatigué se recharge naturellement en absorbant des ions négatifs et fait sa provision de sels minéraux. C’est ce qu’on appelle la “transminéralisation”. D’où l’importance des bains marins. Après douze minutes d’immersion dans l’eau de mer, la cuticule imperméable de la peau s’imbibe d’eau saline, créant ainsi une réserve d’ions négatifs. Ceux-ci se dirigent vers le derme chargé positivement, entrent en contact avec les capillaires et sont diffusés dans tout l’organisme. L’organisme assure ensuite une répartition sélective en fonction de ses besoins.

La mer à boire

L’absorption d’eau de mer permet de rééquilibrer l’organisme à la base, c’est-à-dire en régénérant les cellules. On trouve dans le commerce deux types d’eau de mer à boire :

Le Plasma Marin isotonique ou PMI : l’eau de mer isotononique (du grec «iso» qui signifie : «égal à») contient les mêmes proportions de minéraux et oligoéléments que notre plasma sanguin. Le PMI est obtenu à partir d’eau de mer originelle diluée à de l’eau purifiée. La concentration de l’eau de mer isotonique permet à nos cellules d’assimiler les minéraux et oligo-éléments nécessaires à leur bon fonctionnement. Le PMI peut être utilisé tout au long de l’année en programme de fond pour favoriser l’entretien régulier des cellules.

Le plasma Marin Hypertonique ou PMH : il est également composé d’eau de mer océanique naturelle, mais à des concentrations près de 3 fois supérieures au PMI. Complet et équilibré, il est tout spécialement bienvenu à l’approche de l’hiver pour préparer son organisme à rentrer dans cette saison où il est mis à rude épreuve avec les températures en baisse, un moindre ensoleillement et l’arrivée des microbes. PMH contient des minéraux et oligoéléments revitalisants. La prise de PMI est aussi recommandée après celle de PMH, pour en prolonger les bienfaits.

Où en trouver ? sur http://www.superdiet.fr/ & http://www.quinton.fr

 

L’UTILISATION DES ALGUES MARINES OU ALGOTHÉRAPIE

L’algothérapie est l’utilisation d’algues marines sous forme de bain d’algues ou d’enveloppements. Vivifiantes, anti-stress et restructurantes, les algues ont de nombreuses propriétés antibactériennes, anticoagulantes et antivirales. Les algues, quelles soient brunes, rouges, vertes ou bleues, sont reconnues pour leur richesse qualitative en matières minérales (sels minéraux et oligo-éléments), leur abondance en acides aminés et leur richesse en vitamines nécessaires au bon équilibre de nos différentes fonctions.

algues400algues400

algues seules


Côté beauté, les algues n’en finissent pas de nous sublimer. Elles ont la faculté de concentrer de façon spécifique les oligo-éléments contenus dans l’eau de mer, pour la transformer et l’enrichir. Elles synthétisent ainsi les éléments nutritifs et se chargent en huiles essentielles, sucres, acides aminés, vitamines, acides gras. Les extraits d’algues, obtenus par bio-transformation sans chimie, présentent une adaptabilité idéale au vivant et une étonnante affinité avec la peau et les cheveux. La peau est tonifiée, stimulée, régénérée, détoxifiée et les échanges cellulaires activés.
Les algues sont donc utilisées pour leurs propriétés hydratantes, nourrissantes, régénérantes, amincissantes, antiseptiques, reminéralisantes, drainantes, détoxifiantes et apaisantes.

 

Voici quelques exemples d’algues utilisées en cosmétique :

1- Les algues  Rouges :

- Palmaria Palmata (Dulse) aux propriétés hydratantes et reminéralisantes.

- Lithothamnium Calcareum (Lithothamne), petite algue rouge très riche en calcium et magnésium utilisée pour ses propriétés reminéralisantes et son action exfoliante.

2- Les algues brunes :

- Laminaria Digitata , algue brune laminaire, reminéralisante ,   hydratante, protectrice, régénérante et émolliente.

- Fucus, algue brune très hydratante et apaisante

3- Les algues vertes :

- Ulva lactuca (laitue de mer), algue verte riche en magnésium utilisée surtout pour ses propriétés hydratantes.

- La criste marine est une plante vivace commune sur le littoral français. Très riche en vitamine C et en Iode, elle est utilisée en cosmétique pour ses propriétés anti-radicalaires et pour améliorer l’hydratation cutanée, la purification et le nettoyage de la peau.

Le saviez-vous ? Les algues sont insolubles dans l’eau et leurs actifs sont retenus dans leurs cellules qui, par leur taille trop importante, ne peuvent traverser notre peau. Avant utilisation, il est donc nécessaire de réduire les algues en particules très fines. Ceci permet d’éclater leurs cellules, ce qui libère les actifs qui peuvent alors être diffusés par voie transcutanée. Cette opération, appelée micronisation, transforme les algues en poudre très fine qui pourra être incorporée  dans des produits cosmétiques.

Aroma-Zone propose de nombreux actifs marins pour sublimer votre beauté : www.aroma-zone.com

Voici quelques exemples d’algues utilisées en cosmétique :
Algues  Rouges :
- Palmaria Palmata (Dulse) aux propriétés hydratantes et reminéralisantes.
- Lithothamnium Calcareum (Lithothamne), petite algue rouge très riche en calcium et magnésium utilisée pour ses propriétés reminéralisantes et son action exfoliante.
Algues brunes :
- Laminaria Digitata , algue brune laminaire, reminéralisante ,   hydratante, protectrice, régénérante et émolliente.
- Fucus, algue brune très hydratante et apaisante
Algues vertes :
- Ulva lactuca (laitue de mer), algue verte riche en magnésium utilisée surtout pour ses propriétés hydratantes.
La criste marine est une plante vivace commune sur le littoral français.
Très riche en vitamine C et en Iode, elle est utilisée en cosmétique pour ses propriétés anti-radicalaires et pour améliorer l’hydratation cutanée, la purification et le nettoyage de la peau.
L’utilisation des algues en cosmétique :
Les algues sont insolubles dans l’eau et leurs actifs sont retenus dans leurs cellules qui par leur taille trop importante, ne peuvent traverser notre peau. Avant utilisation, il est donc nécessaire de réduire les algues
en particules très fines. Ceci permet d’éclater leurs cellules, ce qui libère les actifs qui peuvent alors être diffusés par voie transcutanée. Cette opération, appelée micronisation, transforme les algues en poudre très fine qui pourra être incorporée  dans des produits cosmétiques.
Les composants essentiels des algues marines :
ACIDES AMINES :
Résultats :  -  reconstituant des tissus
- apport nutritifs et énergétique
Utilisation cosmétologique :
- En masque, ont une remarquable action due aux mucilages marins
- Utilisation à froid ou à chaud en masques ou enveloppements revitalisants
SELS MINERAUX :
Résultats : Action sur la vitalité des cellules
Utilisation cosmétologique :
-  Reminéralisent et réhydratent les peaux sèches et sensibles.
- Régularisent l’excès de sébum des peaux grasses. Action incomparable sur l‘acné.
OLIGO-ELEMENTS :
Les oligo-éléments favorisent la vitesse des réactions biologiques
Utilisation cosmétologique : La peau devient plus lisse, plus souple et acquiert un éclat nouveau. Leur action est remarquable sur les rides et le vieillissement prématuré.
VITAMINES :
Les vitamines permettent de combler les carences par substances bactéricides et antibiotiques.
Utilisation cosmétologique : régénération cellulaire
Les algues sont donc utilisées pour leurs propriétés :
-    hydratantes, nourrissantes
-    régénérantes
-    amincissantes
-    drainantes, détoxifiantes
-    apaisantes
-    reminéralisantes
-    antiseptiquesVoici quelques exemples d’algues utilisées en cosmétique :

L’UTILISATION DES BOUES MARINES OU FANGOTHÉRAPIE MARINE

Très riches en calcium et en magnésium, les boues marines sont utilisées le plus souvent comme agent thermostatique grâce aux matières minérales dont elles sont constituées et qui retiennent la chaleur. L’enveloppement de boues marines, appliquées en couche épaisse, provoque par l’action thermique une vive accélération de la circulation, une élimination accrue des déchets au niveau de la peau par la vasodilatation et une décongestion profonde.

 

L’UTILISATION DES EMBRUNS MARINS OU AÉROSOLTHÉRAPIE

L’aérosolthérapie naturelle du bord de mer permet l’absorption, à travers le tissu pulmonaire, des ions négatifs en suspension dans l’air, indispensables à notre équilibre. Ces particules fines pénètrent jusqu’aux alvéoles pulmonaires, et dans le sang par les petits capillaires qui le tapissent. L’effet curatif provient de la pénétration des oligo-éléments de l’eau de mer dans la circulation générale et de l’effet spécifique de la charge négative de l’aérosol. Les ions négatifs exercent une action apaisante sur le système nerveux et procurent un réel nettoyage des voies respiratoires.

Deux lectures plutôt salées… mais passionnantes

livre quintonQuinton – La cure d’eau de mer de Jean-Claude Secondé- Editions Chariot d’Or
Ce livre très intéressant, nous permet d’appréhender tous les bienfaits de la thalassothérapie intérieure. Jean-Claude Secondé, auteur d’ouvrages à succès aux Éditions Delville Santé vous invite à découvrir dans son dernier titre les expérimentations de René Quinton. Passionné de savoir, ce dernier fit une géniale découverte qui allait offrir des trésors d’oligoéléments favorisant la bonne santé de notre organisme.

trésors de la merTrésors de la mer – la thalasso chez soi  de Véronique Aïache – Trédaniel Poche
Ce guide détaille les bienfaits des produits issus de la mer sur la santé et la beauté. L’auteure nous a concocté divers programmes d’une journée (menus, soins du corps et du visage, bains, compléments…), pour profiter des trésors marins à tous les niveaux. La thalasso chez vous, comme si vous y étiez ! Vous n’avez plus qu’à choisir le programme qui vous convient le mieux…
Véronique Aïache est journaliste de la presse écrite féminine et auteure de nombreux ouvrages dans le domaine de la beauté et du bien-être.

2 Commentaires

  1. lunazen
    11 janvier 2012 at 17 h 24 min · Répondre

    De multiples vertus pour ces éléments apportés par la mer.

    N’oublions pas que les algues sont aussi délicieuses en cuisine ;-) !

  2. Flora
    10 janvier 2012 at 10 h 54 min · Répondre

    « J’ai eu l’occasion de lire un des bouquins que vous citez, celui de J-C Secondé (il me semble phythotérapeute et ostéopathe de formation), « Quinton – La cure d’eau de mer- La mer est un docteur ! » qui est un ouvrage érudit et surprenant sur le sujet et plus précisément sur les méthodes de René Quinton, célèbre naturaliste français. Un bouquin que je recommande fortement pour tous ceux qui s’intéressent à la mer et à ses vertus thérapeutiques ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>