IlluFemmeHerbe

bo.ho, le make up green qui réveille nos consciences !

Les nouvelles marques de maquillage bio ont décidément le vent en poupe. Après Zao, que nous vous avions présentée il y a peu sur forevergreen.eu, c’est au tour de bo.ho de faire parler d’elle. 

CreateursMélange inédit de green, de glam, de performance technique et d’engagements autour de l’humain, bo.ho est plus qu’un projet d’entreprise. C’est un projet de vie, porté par Christèle Bombana et Vincent Honnart, deux personnalités aux parcours distincts et complémentaires, rassemblées autour d’un projet commun, bo.ho est la parfaite synthèse de leurs deux univers… Aller plus loin, faire mieux, consommer autrement, changer de beauté, mettre de la couleur dans sa vie… c’est là le concept originel de bo.ho, que je vous invite à découvrir…

bo.ho, un engagement green et glam
Si l’on use et abuse en France du terme « bohême chic » au point de le galvauder, son ascendant anglais, « bo-ho », a su conserver toute son essence, assumant pleinement l’héritage écolo et le rapport instinctif à la nature de l’esprit hippie originel. C’est de ce « bo-ho » là que bo.ho se revendique, afffichant une nature spontanée et authentique, marquée par la sincérité, la simplicité, l’intégrité… Des valeurs empruntées aux premiers militants de la cause verte que bo.ho a su adapter au monde actuel, intégrant les rythmes et les attentes de l’époque. Ainsi, bo.ho est une nouvelle marque de cosmétiques alliant glamour et naturalité, qui répond aux préoccupations beauté-santé des femmes du 21e siècle. 

TeintierBOHO

Plus qu’un retour aux sources, bo.ho amorce sa « green revolution », et ouvre la voie d’une autre beauté dans laquelle le synthétique serait remplacé par des actifs naturels, le carton prendrait le pas sur le pétrole et les plastiques végétaux, recyclables, deviendraient la norme… La « green revolution » bo.ho c’est aussi combattre les idées reçues : le maquillage bio n’est pas forcément hors de prix. En effet, la sélection d’ingrédients judicieuse et un travail d’emballage réduit signifient moins de matières… et donc des coûts réduits. Une question de bon sens qui a d’ailleurs conduit bo.ho à participer au mouvement « slowcosmetic », organisation inspirée par le concept slowfood, qui prône un retour à l’essentiel, à l’intelligence, aux ingrédients naturels et aux vrais besoins de la peau, condamnant les fausses promesses et le trafic des crèmes miracles. Plus largement, il s’agit de penser durable et d’imaginer que chaque entreprise peut aussi, à son échelle, contribuer à la sauvegarde de la planète. Une conviction traduite par l’implication de bo.ho dans le club international « 1 % pour la planète » qui offre de reverser 1 % de son chiffre d’affaires à une association ou une organisation oeuvrant pour l’environnement. C’est le concept « Wake up / Make up », de bo.ho. 

bo.ho nous en fait voir de toutes les couleurs !
Concept d’aujourd’hui, bo.ho est une marque exigeante, certifiée Cosmebio, qui souhaite prouver qu’il est possible de créer un maquillage green de qualité professionnelle à base d’ingrédients naturels. Dans cette gamme d’un genre nouveau, on trouve en effet plus d’une centaine de références parmi lesquelles crayons, mascaras, fonds de teint compacts, rouges à lèvres, gloss, poudres minérales, correcteurs de teint, accessoires et surtout ombres à paupières. Stars de la collection bo.ho, disponibles exclusivement en pharmacies et autres magasins spécialisés, les ombres à paupières sont proposées en 40 coloris distincts, du plus classique, perle, moka, chocolat, noisette, olive, ardoise… au plus fantasque, à l’image des coloris bouton d’or et carotte, en passant par un rose pivoine et un violet améthyste des plus électriques… 

Adobe Photoshop PDF

Faisant la part belle au carton, bo.ho est également un fervent opposant du suremballage. Pas de boîtes, aucune notice superflue (notices disponibles sur internet) et, surtout, pas d’habillage artificiel donnant l’illusion d’un produit à plus grande contenance chez bo.ho. Si les mascaras ou les fards à paupières donnent l’impression d’être en format-mini, leur contenant est en réalité parfaitement standard. Ils sont juste habillés au plus près de la matière, sans ajout d’emballage inutile. Et moins de packaging, ça veut dire moins de coût y compris pour les utilisatrices bo.ho qui vantent dans le même temps l’encombrement minimal de la collection. 

Les produits bo.ho sont assemblés dans une usine dédiée, ne produisant aucun cosmétique à base de pétrochimie et leurs emballages, biodégradables, ont été conçus à partir de cartons, de plastique végétal. Attaché au made in France et au made in Europe, avec des ateliers concentrés entre la Bretagne, Lyon, la Drôme et Milan, bo.ho lutte activement contre le gaspillage et le suremballage, ajustant son packaging pour être au plus près de la matière. Un parti-pris qui permet aussi de limiter l’impact carbone du transport, bo.ho défendant farouchement le made in France et la collaboration avec des entreprises françaises, voire européennes lorsqu’aucune solution nationale n’a pu être trouvée. 

Cette politique du bon sens permet à bo.ho de proposer une gamme ultra qualitative à prix doux, de 5,40 € le crayon à yeux à 11,90 € la poudre minérale, en passant par des ombres à paupières à 8,10 €. 

Déjà distribuée dans plus de 400 pharmacies en France (chiffre de novembre 2012), ainsi que dans une petite sélection de pharmacies ayant craqué pour les produits en Belgique, Lituanie, Ukraine, Canada et Hong Kong, la collection bo.ho vient aussi tout juste de s’enrichir d’une gamme de sept pinceaux pour lèvres, yeux et teint.

Voilà une très jolie gamme de green make-up qui réveille autant notre teint que nos consciences…

Pour en savoir plus : www.bohocosmetics.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>