Article delice automne

Délices d’Automne

L’Eté a tiré sa révérence…
Mais, aucune nostalgie à éprouver, l’Automne lui succède avec ses couleurs chatoyantes et nous promet encore quelques belles journées avant le blanc Hiver.

Et parmi les réjouissance automnales, je place en première ligne 2 aliments phares de cette saison : le potimarron et la châtaigne dont je me régale chaque année sans jamais m’en lasser.

Ces 2 produits ont en commun leur rondeur et leur douceur. Et, en plus, ils s’accomodent à merveille, pour notre plus grand plaisir gustatif.

Pour moi, la châtaigne est une petite madeleine de Proust : elle a le goût des balades en forêt, des feux de cheminée où on la faisait griller, des fêtes foraines…

Elle est certes énergétique (100 g de châtaignes fournissent 180 kcal) car elle est majortairement constituée de glucides (amidon et saccharose principalement), mais elle est par contre pauvre en lipides et en protides. Côté minéraux, c’est une bonne source de potassium et de magnésium.

Mais la châtaigne présente 2 atouts diététiques majeurs :

1. Elle est dépourvue de gluten d’où son intérêt pour les personnes intolérantes et ceux qui veulent éviter la consommation des céréales les plus courantes.
2. Elle est alcalinisante : une information bien utile quand on sait que la majorité d’entre nous ont un terrain trop acide entraînant fatigue, déminéralisation du squelette et des dents, rougeurs, prédisposition aux foulures et entorses, fragilité des ongles et des cheveux…

Vous trouverez en boutiques bio et en grandes surfaces la châtaigne sous différentes formes : farine, boisson prête à boire ou en poudre à reconstituer, entière, en brisures,  purée, crème dessert, pâte à tartiner, flocons, pain…
Mais le mieux (et le plus agréable), si vous en avez la possibilité est de chausser vos bottes, d’enfiler une parka et de partir en forêt ou à la campagne ramasser vous-même vos châtaignes, en ayant pris la précaution de vous munir de gants car aïe ! elle ne manque pas de piquant. Rapportez en plus de votre escapade quelques feuilles dentelées pour un herbier ou une déco à l’esprit automnal.

J’ai découvert plus récemment le potimarron que je place bien au-dessus du potiron, nettement moins savoureux et plus aqueux. De la famille des cucurbitacées, ce fruit a une forme de poire ou de toupie. On en trouve le plus souvent d’une belle couleur orange soutenu, mais il en existe aussi des verts à la chair jaune-vert.

Le potimarron est riche en bétacarotène (d’où sa couleur orange), en vitamines B, C, D, E, en phosphore, magnésium… Par sa richesse en fibres douces, il est l’ami des intestins paresseux.

C’est un vrai délice en soupe, purée, gratin… Mais je vous invite aussi à le goûter cru, râpé à la grille moyenne et assaisonné de vinaigre de cidre et huile d’olive, ou, mieux, d’argan. Il est désormais facile à trouver sur les étals des marchés et en boutiques bio. Si vous avez un jardin, il est facile à cultiver, sans même s’en préoccuper. Il a juste besoin de soleil et d’un sol suffisamment riche.
Chez moi, pour la 4e année consécutive, un pied démarre chaque été sur le tas de compost, à partir des graines de l’année précédente pour m’offrir ses sublimes fruits oranges et verts en Automne. Je m’émerveille à chaque fois de le voir repousser, fidèle au rendez-vous.

Pour finir, voici une recette express et réconfortante pour les soirées d’Octobre.
Il vous faut : 1 potimarron de taille moyenne, 250 g de chataîgnes cuites, 1 cm de racine de gingembre, 1 brique de 25 cl de crème d’avoine.

  • Coupez le potimarron en cubes. Si vous avez du mal à l’éplucher, vous pouvez laisser sa peau qui va s’attendrir à la cuison et se mixer sans mal, sans laisser d’amertume.
  • Mettez-le à cuire dans 500 ml d’eau bouillante (salée sans excès)  avec le morceau de racine de gingembre épluchée et coupée en petits morceaux, pendant 20 à 30 minutes, en piquant régulièrement les cubes pour vérifier leur cuisson.
  • Quand le potimarron est bien tendre, mixez-le dans son eau de cuisson en laissant le gingembre, ajoutez la crème d’avoine (ou encore d’épeautre ou de soja, selon votre goût).
  • Emiettez grossièrement dans cette soupe les châtaignes et mélangez.
  • Servez bien chaud et régalez-vous !

Très bel Automne et à bientôt.

Claire DESVAUX
Diététicienne & Naturopathe

One Commentaire

  1. Delphine
    26 septembre 2012 at 11 h 53 min · Répondre

    miam, ça donne envie! vive l’automne ;-)

Répondre à Delphine Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>