ambiance vintage

La femme qui murmure à l’oreille des ânes

image-6 Les belles rencontres cosmétiques sont souvent là où l’on ne les attend pas…


C’est le cas de ma rencontre récente avec Sylvie Dalibard, créatrice de la très jolie marque Daliane, une gamme de 6 savons soin fabriqués chez elle en Haute Savoie, plus précisement à Faucigny. Dans ces savons, on trouve 42% de lait d’ânesse frais, du miel, des huiles essentielles et beaucoup d’amour…

Bonjour Sylvie Dalibard, avant de partir à la découverte de Daliane, pourriez-vous nous dire quelques mots sur vous et sur votre parcours ?
Bonjour, j’ai 45 ans. Infirmière de formation, je me suis reconvertie en 2010 comme Fermière !!! pour élever mes ânesses en agro-écologie et fabriquer mes propres cosmétiques avec leur lait si précieux.

 Pourquoi avoir choisi  « Daliane » comme nom de marque ?
 DALIANE : c’est tout simplement nous : DALI pour Dalibard et ANE pour mon animal fétiche.

Vous semblez entretenir une relation très fusionnelle avec vos ânesses. Est-ce bien  le cas ? Dans l’affirmative d’où vous vient cette passion ?
Oui, mes ânesses sont sacrées. Elles m’apportent tellement de bonheur, de tendresse et de sérénité. Cette passion me vient de mon enfance. Comme Obelix, je suis tombée dans la marmite quand j’étais petite. Et oui, j’ai le même caractère, déterminée, fidèle, protectrice et câline……  

Quelles similitudes trouvez-vous entre votre ancien métier d’infirmière et ce métier actuel ?
Soin, observation, patience, compassion et bienveillance à l’égard de mon prochain et de toute vie.

Combien d’ânes et ânesses possédez-vous ? Comment les choisissez-vous ?
20 ânesses et 2 hongres. Je les ai choisis par rapport à leur race et leur origine de Sardaigne ou de Savoie. Ce sont des ânes de nos montagnes adaptés à nos terrains en pente.

composite-Anesse

A quel usage sont-ils destinés, une fois arrivés à un âge avancé ?
Ils restent avec nous et sont destinés à l’asinothérapie.

On dit que les ânesses produisent peu de lait. N’est-il pas dangereux dans ce cas de les priver de leur lait ?
Je ne les prive pas de leur lait. Ce sont mes ânesses qui m’offrent le surplus de lait qu’elles veulent bien me laisser après avoir nourri leur ânon. Comme une nourrice le faisait autrefois ….

En quoi votre gamme de savons Daliane se distingue-t-elle de la concurrence ?
J’ai une maitrise totale de ma principale matière. C’est mon lait frais et bio que j’utilise et surtout nous avons notre propre laboratoire cosmétique et c’est nous qui fabriquons, emballons et commercialisons nos savons.

Comme vous l’avez dit précédemment, les ânesses produisent peu. Leur lait est un nectar précieux reconnu depuis l’antiquité que je voulais valoriser avec uniquement des principes actifs naturels. C’est pourquoi j’ai appris à fabriquer le savon selon la méthode traditionnelle de saponification à froid qui me permet de n’utiliser que des matières premières végétales biologiques et issues du commerce équitable, avec un maximum de lait de mes ânesses et, surtout, de conserver la glycérine normalement formée lors de  la fabrication. Surtout, les 6 références de savons ont été pensées pour une action bien spécifique sur notre peau,  ce sont de véritables savons soin qui embellissent notre peau (visage et corps) et subliment nos cheveux.

Quels messages éthiques, esthétiques et écologiques souhaitez-vous faire passer ?
Avec un minimum de produits d’hygiène et de beauté, nous pouvons prendre soin de nous et préserver notre belle planète : il est important pour nous de rester simples, efficaces, authentiques et exigeants sur la qualité de nos produits. Par ailleurs, notre process de fabrication est très économe en énergie. De plus mes ânesses contribuent à maintenir la biodiversité dans les pâtures de nos montagnes et à entretenir les terrains en déprise agricole.

Daliane-AUGSTINE-TOT-DetourV2

En dehors de la vente de vos savons, vous proposez des séances d’asinothérapie. En quoi cela consiste-t-il ?
Accueillir des enfants ou adultes en situation de handicap accompagnés de leurs parents ou de leurs éducateurs spécialisés pour leur permettre un mieux être, pour un mieux vivre .

Quels sont vos souhaits de distribution à court et moyen terme ?
Continuer de faire connaître nos produits dans des instituts, spas ou hôtels pour découvrir tous les bienfaits de nos produits 100% respectueux de notre peau et de notre Terre.

Que pouvons-nous vous souhaiter ?
Bon courage car c’est plusieurs métiers en un et mes journées sont très remplies. Mais quel bonheur de vivre de sa passion et surtout de la partager.

Pour en savoir plus :  http://www.daliane-escalane.com

2 Commentaires

  1. 30 juillet 2013 at 2 h 03 min · Répondre

    Nous sommes passionnés par les ânes. Nous en avons 5 et en 98 ns avons créée une association « ty azenn plagad » la maison de l’âne à Plouagat. Nous parcourrons toute la Bretagne les week-end et pendant nos vacances pour démontrer lors de fêtes locales ou pour des mariages ou + encore dans les maisons de retraites que l’âne est très intelligent et qu’il vous apporte le bonheur tout simplement. je vous invite à visiter notre blog sur over blog.

  2. Charline pic
    11 avril 2013 at 19 h 55 min · Répondre

    une belle rencontre effectivement . Durant l’été 2012, j’ai eu l’occasion de rencontrer Sylvie et en l’espace d’un après midi de partager sa passion des ânes, sans oublier celle des cosmétiques très haut de gamme fabriqués dans son labo. Depuis ce sont mes seules cosmétiques,, ma peau et mon corps m’en remercient chaque jour en étant exempt des petits problèmes que je rencontrais auparavant. Essayer c’est l’adopter.
    Carline

Répondre à guyomard Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

darmowe spiny za rejestracje